Annonce

Réduire
Aucune annonce.

A propos de la musique - JAR

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Oui moi aussi, ca calme mon anxiété, en même temps c est fais pour... Mais j en prend que par moment donc pour l instant ça m aide j essaye de modérer le plus possible, mais pareil, toujours une plaquette d avance !!

    Commentaire


      Envoyé par Injy Voir le message

      Ah ben je trouve t as bien raison
      Moi aussi ca me fait rien enfin il m en faut beaucoup alors je fais des stock au cas ou
      ben je fais un peu comme toi . J'en prends pas pour pouvoir en prendre plus qu'en j'en ai besoin . Mais à la pharmacie , impossible de tricher , ils ont les comptes .
      Si je tombe sur une préparatice ca va , si je tombe sur la patronne ca va pas .

      Commentaire


        y a quelques années je cumulais les ordonnances avec le psy et le médecin traitant pour me shooter au prazepam . En ce temps là c'était possible . Ca ne l'est plus .
        LA sécu a du resserrer les boulons .
        Mais c'est pas plus mal .

        Commentaire


          Envoyé par Popeye Voir le message

          ben je fais un peu comme toi . J'en prends pas pour pouvoir en prendre plus qu'en j'en ai besoin . Mais à la pharmacie , impossible de tricher , ils ont les comptes .
          Si je tombe sur une préparatice ca va , si je tombe sur la patronne ca va pas .
          Moi chez moi a la pharmacie c'est mort direct
          Mais j en prends pas pendant un moment des fois pour avoir du stock comme toi au cas ou

          Commentaire


            Jadis, avec Pierre et Gladys
            On les voyait passer en robe blanche
            Au ruisseau qui traînait nos rêves
            Vers un écrin de joie
            Nous suivions la trace des fées
            C'était au mois de mai

            Vole, blonde tête folle
            On les voyait quitter leur robe blanche
            Un torrent de cheveux dorés
            Léchait nos yeux de soie
            Nous étions sur la trace des fées
            C'était au mois de mai

            J'étais le prince sans carrosse
            Ma muse pleurait aux étoiles
            Puis je redevins le chien

            Jadis, cachées sous les fleurs de lys
            On les voyait flâner en robe blanche
            Au pays où la bise enlace les gens aux mille pleurs
            Nous suivions la trace des fées
            C'était au mois de mai

            Vole, vole, blonde nymphe folle
            On les entendait rire en robe blanche
            Et le gazon du parc s'imbibait à nos pieds d'enfant
            Nous étions sur la trace des fées
            C'était au mois de mai

            https://youtu.be/x7dGswpN1YU
            Dernière modification par , 02 mai 2022, 09h11.

            Commentaire


              Lettre à Tierset,

              et à ces ou ses merveilleux nuages…


              Tu as été un des seuls, Tierset, à ne jamais me juger, à toujours essayer de comprendre l’incompréhensible. Je sais que tu ne postes que sur le JAR, mais pour des raisons personnelles, je ne posterais plus sur le JAR. Uniquement sur le JAR musique. J’éponge mon cœur qui saigne encore avec de la pluie d’harmonie.
              Et chacun sait que la pluie n’est pas une éponge.
              Ces merveilleux nuages …

              https://youtu.be/x9DejWMJoOA




              Fragile lumière d’Opale - Daniel25

              « Ce matin, peu avant l’aube , j’ai reçu de Marie23 le message suivant :


              @. @ Les membranes alourdies , de nos demi-réveils, ont le charme assourdi des journées sans soleil.

              399, 2347, 3268, 3846. Sur l’écran s’afficha l’image d’un immense living-room aux murs blancs, meublés de divan bas de cuirs blancs ; la moquette elle aussi était blanche ».

              ( a suivre) ….
              Dernière modification par Aladin, 30 juillet 2022, 13h58.

              Commentaire


                Daniel25.

                Barbara - Gottingen.

                https://youtu.be/g0xLzaLBAts

                Je suis née en Allemagne. Et, je reste toujours quelque part amoureuse de l’Allemagne.

                C’est difficile d’écrire Daniel25, néanmoins, vingt-cinq tieme génération après Daniel1.



                PS de traduire Daniel25.
                Barbara le décrit mieux que moi.
                Dernière modification par Aladin, 04 août 2022, 13h19.

                Commentaire


                  Pour mon immense ami, Fred, dit ici [email protected]
                  Bien que plus jeune en âge que moi, il m’a appris tellement de vérités.
                  Je ne dirai plus rien.
                  Je laisserai la parole à Daniel ….
                  Aux Daniels …

                  https://youtu.be/zFwaRmpzvjo


                  En enfance, j’ai vécu la blessure de la haine vis à vis des Allemands. Bien sûr. C’est normal.
                  J’en ai encore la cicatrice,

                  https://youtu.be/ttw1KeiF9mA

                  Attention toutefois : ces chansons de Goldman ne concernent pas Fred. L’une, mon ex mari, l’autre, mon père.
                  Dernière modification par Aladin, 04 août 2022, 23h48.

                  Commentaire


                    Envoyé par Aladin Voir le message
                    Daniel25.

                    Barbara - Gottingen.

                    https://youtu.be/g0xLzaLBAts

                    Je suis née en Allemagne. Et, je reste toujours quelque part amoureuse de l’Allemagne.

                    C’est difficile d’écrire Daniel25, néanmoins, vingt-cinq tieme génération après Daniel1.



                    PS de traduire Daniel25.
                    Barbara le décrit mieux que moi.
                    J’écoute ma petite Barbara préférée, qui chante Gottingen en allemand, ……


                    Fragile lumière d’Opale - Daniel25

                    « Par la baie vitrée, on apercevait les tours du Chrysler Building - j’avais déjà eu l’occasion de les voir sur une ancienne reproduction. Au bout de quelques secondes, une néo humaine assez jeune, de vingt cinq ans tout au plus, entra dans le champ de la caméra pour venir se placer face à l’objectif. Sa chevelure et sa toison pubienne était bouclées, fournies et noires ; son corps harmonieux aux hanches larges, aux seins ronds, dégageait une grande impression de solidité et d’énergie ; physiquement, elle ressemblait assez à ce que j’avais pu imaginer. Un message défila rapidement, se superposant à l’image :

                    Et la mer qui m’étouffe, et le sable,
                    La procession des instants qui se succèdent
                    Comme des oiseaux qui planent doucement sur New York,
                    Comme de grands oiseaux au vol inexorable.
                    Allons, il est grand temps de briser la coquille
                    Et d’aller au devant de la mer qui scintille
                    Sur de nouveaux chemins que nos pas reconnaissent
                    Que nous suivrons ensemble, incertains de faiblesse.

                    L’existence de défections chez les néo-humains n’est pas absolument un secret ; même si le sujet n’est jamais réellement abordé, certaines allusions, certaines rumeurs, ont pu ça et là se faire jour. Aucune mesure n’est prise à l’encontre des déserteurs ​​​​​, rien n’est fait pour retrouver leur trace ; la station qu’ils occupaient est simplement et définitivement refermée par une équipe en provenance de la cité centrale ; la lignée qu’il représentaient est déclarée éteinte. » ……

                    (a suivre)

                    Commentaire


                      Envoyé par Aladin Voir le message
                      Salut,

                      Aujourd’hui, dix-huit jours d’abstinence au compteur ….. Malgré tout, des envies très fortes, surtout avec cette chaleur. Réminiscence de bière glacée à l’ombre d’une fraîche terrasse. Je n’en suis, hélas encore, qu’au côté physique de l’intoxication.

                      « Ma vie, ma vie, ma très ancienne
                      Mon premier vœu mal refermé
                      Mon premier amour infirmé,
                      Il a fallu que tu reviennes.

                      *** Il a fallu que je connaisse
                      *** ce que la vie a de meilleur,
                      *** quand deux corps jouent de leur bonheur
                      *** et sans fin s’unissent et renaissent.

                      *** * Entré en dépendance entière
                      *** * je sais le tremblement de l’Etre
                      *** * l’hésitation à disparaître,
                      *** * le soleil qui frappe en lisière

                      *** *** Et l’amour où tout est facile,
                      *** *** où tout est donné dans l’instant;
                      *** *** il existe au milieu du temps
                      *** *** *** *** La possibilité d’une île ».

                      (Michel Houellebecq - La possibilité d’une île).

                      https://youtu.be/X1_NXAThOLo

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X