Annonce

Réduire

Compte-rendu de l'AGE constitutive du lundi 25 octobre

La réunion s'est très bien passée. Le compte-rendu est dans La Vie du Forum La Roue!
Voir plus
Voir moins

L'exil

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    L'exil

    Cela me gratte la tête, je suis un exilé. J'ai quitté la campagne et la maison familiale car j'ai une interdiction de territoire sur une commune après avoir mis un peu le bordel délirant. Mon grand-père peu m'héberger mais quelqu'un dort dans le canapé dans une autre commune à la campagne. Je n'avais pas trop le choix que de prendre mon autonomie loin de mes amis d'enfance.

    Il y en a un qui a contacté mon père, prendre des nouvelles et pour boire un verre. Mais je ne peux pas me déplacer en campagne, je n'ai plus de voiture. Depuis que j'habite en centre ville, je n'ai plus de voiture mais j'ai le permis.

    Et que dire des amis d'école, collège, lycée, école d'ingénieur. Sans facebook je n'ai aucune nouvelle. Je me suis coupé des réseaux sociaux à cause de la psychose, cela me rendait dingue, je faisais des interprétations.

    Je me suis moi-même installé dans une tour d'ivoire, ou je suis inatteignable, c'est à dire les gens que j'ai menacé de mort qui était des amis, de la famille, des proches ont aucun moyen de me contacter, même mon adresse mail a changé. Rien a justifier de mes actes.

    Je suis un peu déçu que c'est à moi à faire le pas, sorte de comming-out sur la maladie, les gens ne viennent pas vers moi, je peux m'isoler de la société, personne ne me réclame.

    #2
    Envoyé par tuxZero Voir le message
    Cela me gratte la tête, je suis un exilé. J'ai quitté la campagne et la maison familiale car j'ai une interdiction de territoire sur une commune après avoir mis un peu le bordel délirant. Mon grand-père peu m'héberger mais quelqu'un dort dans le canapé dans une autre commune à la campagne. Je n'avais pas trop le choix que de prendre mon autonomie loin de mes amis d'enfance.

    Il y en a un qui a contacté mon père, prendre des nouvelles et pour boire un verre. Mais je ne peux pas me déplacer en campagne, je n'ai plus de voiture. Depuis que j'habite en centre ville, je n'ai plus de voiture mais j'ai le permis.

    Et que dire des amis d'école, collège, lycée, école d'ingénieur. Sans facebook je n'ai aucune nouvelle. Je me suis coupé des réseaux sociaux à cause de la psychose, cela me rendait dingue, je faisais des interprétations.

    Je me suis moi-même installé dans une tour d'ivoire, ou je suis inatteignable, c'est à dire les gens que j'ai menacé de mort qui était des amis, de la famille, des proches ont aucun moyen de me contacter, même mon adresse mail a changé. Rien a justifier de mes actes.

    Je suis un peu déçu que c'est à moi à faire le pas, sorte de comming-out sur la maladie, les gens ne viennent pas vers moi, je peux m'isoler de la société, personne ne me réclame.
    Oui, c'est très dur de sortir de l'isolement, heureusement Atoute a été là pour moi, je te souhaite que la roue te sois autant une aide que l'a été Atoute pour moi.

    Même si je souffre encore beaucoup de mon isolement.

    Commentaire


      #3
      Envoyé par Matmatah Voir le message

      Oui, c'est très dur de sortir de l'isolement, heureusement Atoute a été là pour moi, je te souhaite que la roue te sois autant une aide que l'a été Atoute pour moi.

      Même si je souffre encore beaucoup de mon isolement.
      je te pensais bien entouré...............moi je t'apprécie en tout cas!
      rose-neige

      Commentaire


        #4
        tuxZero c'est terrible ce que tu vis là, je suis désolée, mais faire les premiers pas pour recoller les morceaux ça peut être un bon début quand même!
        rose-neige

        Commentaire


          #5
          Il y a une certaine honte de la maladie, d'exposer cela au grand jour. Car les gens attendrons, une remise en cause ou des excuses du comportement alors que la maladie nous dédouane de la folie. Je suis relativement étonné que cela ne choque pas plus que cela en réalité. Je pensais trouvé un certaine compassion que certain de mes proches tenteraient peut-être de reprendre contact. On fait pas une école d'ingénieur puis être qualifié de terroriste sans qu'il y est un problème sévère psychique.

          En tout cas mon psychiatre dit de moi que je n'ai rien du terroriste, ni du malade mentale. Que j'ai eu une étiquette de terroriste ne me fait pas peur, car je suis breton et par le passé des terroristes bretons qui ont été en prison on eu de très bon poste reconverti tel que Jean Bothorel journaliste au Figaro. Même si cela n'a pas de lien les propos sur la violence et l'extremisme couplé à de la maladie mentale n'est pas anodin, et c'est aussi une faillite de la société pas capable de contenir elle-même ces propres démons. Accuser un élève-ingénieur de terroriste pour avoir tenté un peu d'espionnage industriel au limite de la loi. Je trouve ça bien ridicule. Je pense que si je n'avais pas été accusé, mon esprit n'aurai pas déliré en remettant une couche.

          Et puis il y a des facteurs psychotiques aggravant. Je prends un exemple:

          Je recherchais des partenaires, à me créer un réseau dans le milieu de la cyberdefense, et j'ai eu une opportunité d'aller à l'ambassade des U.S.A à Paris, ou j'étais invité pour une présentation de solution logiciel contre des attaques APT. Le logiciel vient de la compagnie fireye et s'appel mendiant.
          Bah ce genre d'évènement a créer une psychose ou je pensais qu'un message m'était adressé, fire veut dire également viré. Hors j'ai été viré de mon école d'ingénieur après l'accusation de terroriste et mendiant je prenais sa comme un avertissement, ou une menace que l'on me faisait de finir SDF. J'interprête des évènements ou des coincidences qui m'interpelle. Et cela nourrit la psychose jusqu'à que j'ai envoyé balader le système, ou je me disais je finirais pas mendiant, au pire j'irais en prison nourrit et loger, et donc j'ai basculé dans la cybercriminalité et le terrorisme. Je me suis fais incacéré puis on m'a envoyé en UMD.

          Je ne sais pas si beaucoup d'élève de grande école d'ingénieur tel que Mines ont été traité de la sorte, mais je m'en souviendrai. Je devrais écrire un livre sur ces 10 ans de ma vie.

          Commentaire


            #6
            c'est pas simple de faire la paix avec soi même!
            rose-neige

            Commentaire


              #7
              Je pense que tu es un peu dans un No Man's Land actuellement, ni dans le relatif confort d'un délire, ni dans le retour à une vie normale avec copines, amis, travail, etc...

              Tu es en train de prendre de la hauteur et ça te donne parfois le vertige, vu la profondeur que tu as atteinte. En tous cas, bienvenu sur La Roue, là, tu es arrivé!
              mon feu psychiatre en train de jouer au tennis

              https://www.youtube.com/watch?v=tcAps5g6Dr0

              mon blog

              https://allesroger.blog/blog/

              Commentaire


                #8
                Envoyé par farfadette Voir le message

                je te pensais bien entouré...............moi je t'apprécie en tout cas!
                Merci tu es trop gentille.

                Je suis assez bien entouré oui, mais je souffre tout de même de ce handicap et de n'avoir personne avec qui partager ma vie.

                Commentaire


                  #9
                  Envoyé par tuxZero Voir le message
                  Il y a une certaine honte de la maladie, d'exposer cela au grand jour. Car les gens attendrons, une remise en cause ou des excuses du comportement alors que la maladie nous dédouane de la folie. Je suis relativement étonné que cela ne choque pas plus que cela en réalité. Je pensais trouvé un certaine compassion que certain de mes proches tenteraient peut-être de reprendre contact. On fait pas une école d'ingénieur puis être qualifié de terroriste sans qu'il y est un problème sévère psychique.

                  En tout cas mon psychiatre dit de moi que je n'ai rien du terroriste, ni du malade mentale. Que j'ai eu une étiquette de terroriste ne me fait pas peur, car je suis breton et par le passé des terroristes bretons qui ont été en prison on eu de très bon poste reconverti tel que Jean Bothorel journaliste au Figaro. Même si cela n'a pas de lien les propos sur la violence et l'extremisme couplé à de la maladie mentale n'est pas anodin, et c'est aussi une faillite de la société pas capable de contenir elle-même ces propres démons. Accuser un élève-ingénieur de terroriste pour avoir tenté un peu d'espionnage industriel au limite de la loi. Je trouve ça bien ridicule. Je pense que si je n'avais pas été accusé, mon esprit n'aurai pas déliré en remettant une couche.

                  Et puis il y a des facteurs psychotiques aggravant. Je prends un exemple:

                  Je recherchais des partenaires, à me créer un réseau dans le milieu de la cyberdefense, et j'ai eu une opportunité d'aller à l'ambassade des U.S.A à Paris, ou j'étais invité pour une présentation de solution logiciel contre des attaques APT. Le logiciel vient de la compagnie fireye et s'appel mendiant.
                  Bah ce genre d'évènement a créer une psychose ou je pensais qu'un message m'était adressé, fire veut dire également viré. Hors j'ai été viré de mon école d'ingénieur après l'accusation de terroriste et mendiant je prenais sa comme un avertissement, ou une menace que l'on me faisait de finir SDF. J'interprête des évènements ou des coincidences qui m'interpelle. Et cela nourrit la psychose jusqu'à que j'ai envoyé balader le système, ou je me disais je finirais pas mendiant, au pire j'irais en prison nourrit et loger, et donc j'ai basculé dans la cybercriminalité et le terrorisme. Je me suis fais incacéré puis on m'a envoyé en UMD.

                  Je ne sais pas si beaucoup d'élève de grande école d'ingénieur tel que Mines ont été traité de la sorte, mais je m'en souviendrai. Je devrais écrire un livre sur ces 10 ans de ma vie.
                  Si ça tu penses que ça va te faire du bien, tu devrais essayer de l'écrire ce livre.

                  Commentaire


                    #10
                    J'aimerai bien avoir ma page wikipedia, devenir une personnalité, pour avoir achever une oeuvre. Sortir des invisibles, et marquer son temps. Qu'il y ai une forme d'héritage de ma pensée, élaborer un travail de réflexion et intellectuel sur un sujet.
                    D'un côté je pense monter en expertise en cybersécurité, j'ai dejà écrit des tutoriaux sous GNU/Linux qui avait buzzer un peu.

                    Je dois continuer par une formation à distance à valider un diplome d'ingénieur en informatique. Cela reste un objectif, et je suis un frustré d'avoir subit la maladie mentale qui m'a éloigné temporairement de ces objectifs.

                    LE changement le plus important en moi est surement que je lis plus qu'avant et cela nourrit mes prétentions à devenir écrivain. De mon experience de la folie j'aimerai en approfondir le sujet dans une roman de science-fiction, ou l'on s’interroge sur la mort et l'illusion de la réalité.

                    Ecrire une auto-biographie ou un mémoire, voir un essai sur la maladie mentale pourrait me permettre de faire le deuil de mon moi d'avant et dire mes vérités.

                    A mon sens ma vie serait une déception si je n'atteins pas ces objectifs. J'aimerai vraiment être reconnu dans ma page wikipedia comme un "est un hacker, ingénieur, philosophe, et ecrivain de science-fiction" cerise sur le gâteau si je deviens entrepreneur.

                    Je pense que je suis sur le bon chemin, je mets en place mes pions depuis des mois. Je me prépare psychiquement. Et je ne pourrais pas occulté la schizophrénie, je dois au contraire décortiquer cette période.

                    Commentaire

                    Chargement...
                    X