Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ce que nous sommes en train de faire

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Edmie , quand les moments familiaux se passent bien ... ça mets bien !

    Commentaire


      Envoyé par stratius Voir le message
      Edmie , quand les moments familiaux se passent bien ... ça mets bien !
      Oui stratius puis de les voir contents de me voir de nouveau bien, ça m'a fait un grand coup de chaud au cœur ça faisait depuis fin novembre que je galérais avec mes humeurs alors ça doit les soulager pis c'est vrai que je passe mon temps à blaguer quand je suis bien alors ça mets de la bonne humeur ma Mum a pas l'occasion de rire très souvent avec mon beau-père du moins pas dans leur quotidien routinier ... et je gaffe aussi bref bon moment allez un ptit moment de Photoshop


      et encore bravo pour le tronçonnage hein, pas facile de s'y mettre mais t'as réussi


      Commentaire


        C est cool stratius
        Aristote​​​​​​​ et Edmie
        moi repos du guerrier je regarde le fofo​​​​​​​
        La vie est belle tout de même

        Commentaire


          Envoyé par Edmie Voir le message

          Oui stratius


          et encore bravo pour le tronçonnage hein, pas facile de s'y mettre mais t'as réussi

          Merci !

          Commentaire


            Je vais a la pharmacie acheter des pastille nicotine ppur futur arret clope et apres atelier ecriture ca va etre eprouvant encore
            La vie est belle tout de même

            Commentaire


              Je viens de passer une heure et demie, en plein soleil, dans mon jardin.

              Les anciens propriétaires, à la retraite, à-côté du bac à fleurs, côté nord, avaient installé une sorte de cahute où ils élevaient des tortues ; ils l’avaient enclos, tout autour, dans un parallélépipède grillagé.

              Une densité, peu commune — en tous cas, dans mon jardin — de mauvaises herbes prolifèrent, aidées par la moiteur et l’ombre du mur de mon voisin immédiat.

              J’ai donc commencé à débroussailler le lieu. J’ai , aussi, entrepris d’éradiquer les herbes folles du bac à fleurs, attenant.

              Je n’ai pas fini et y reviendrai en début de semaine prochaine.

              J’ai, de plus, fignolé le désherbage du jardin, côté sud, cette fois.

              Et pour finir, j’ai nettoyé (des herbes malvenues) les murettes de ma villa.

              Ma débroussailleuse a une précision toute allemande, dont elle est issue.

              Côté «nourriture de l’esprit », je continue de lire la thèse sur l’idéalisme de l’abbé Roger Verneaux.

              Après bientôt huit ans d’études acharnées de la philosophie — et, en particulier scolastique — un sentiment de plénitude m’habite ; celui d’avoir fait le bon choix pour réduire au minimum mon délire mystique et d’avoir soigné par l’esprit une maladie, que je considère être, avant tout spirituelle, et non organique.

              Combien de personnes, l’âme désarmée et errante, faute d’une culture classique solide, habitent ce monde, à la sécheresse matérialiste affreuse, en étrangère ?

              Ce n’est pas mon cas : après un effort d’études et d’introspections titanesques : je sais qui je suis.
              Dernière modification par Aristote, 13 mai 2022, 15h28. Motif: Du style ; du style avant toutes choses…

              Commentaire


                Un bonheur n’arrivant jamais seul : ma pompe électrique puisant l’eau de pluie d’un percolateur que j’ai et que je n’avais pas fait fonctionné depuis deux ans et demie, marche !

                (Je n’utilise pas l’eau du robinet étant trop calcaire pour sauver mon hortensia mais l’eau de pluie)

                Commentaire


                  Les passions nous font vivre 😉👊

                  Je trouve ça sympa de ce nourrir l'esprit
                  et ça apporte tellement

                  ET une fois ton jardin terminé tu pourras en profiter pour lire a l'air libre Aristote

                  Commentaire


                    Envoyé par Libre Voir le message
                    Les passions nous font vivre 😉👊

                    Je trouve ça sympa de ce nourrir l'esprit
                    et ça apporte tellement

                    ET une fois ton jardin terminé tu pourras en profiter pour lire a l'air libre Aristote

                    Bonsoir Libre,

                    Oui, je suis entièrement convaincu que rien de grand ne peut être accompli sans passions.

                    Commentaire


                      Envoyé par Aristote Voir le message

                      Bonsoir Libre,

                      Oui, je suis entièrement convaincu que rien de grand ne peut être accompli sans passions.
                      Clairement 😊

                      De toute manière sans passions la vie devient vite monothome

                      Et puis ça apporte tellement, non seulement ça rempli nos quotidiens, ça nous aident à nous encrez dans le monde tel qu'il est

                      Mais en plus ça nous nourri de vie

                      Et sans vie on ne fait que passez

                      Commentaire


                        Ce soir, j’hésite à faire une commande monstrueuse de livres. Cette passion m’est dévorante.

                        J’aimerais m’acheter :

                        1) « Introduction à l’optimisation » de Jean-Christophe Culioli. (En souvenir de mes études d’économie mathématique où je m’étais régalé)


                        2) « La géométrie élémentaire d’Euclide à aujourd’hui » d’Yves Coudène dans l’excellente collection : Calvage et Mounet. (Après m’être fait viré de l’administration territoriale, j’avais passé le Professeur des Écoles où j’avais été deux fois admissible ; à cette occasion, j’avais découvert l’axiomatique euclidienne)

                        3) « À la découverte des lois de l’univers » de Roger Penrose. J’aimerais approfondir ma connaissance en physique théorique après avoir lu la trilogie de Léonard Susskind : « Le minimum théorique ».

                        4) « Mathématiques à travers les siècles », deuxième tome, de Michel Garcia qui vient de sortir, toujours chez Calvage et Mounet. Je possède, déjà, le tome I.

                        Même si la lecture de ces ouvrages n’intervient que plusieurs mois après leurs achats, j’aime l’idée de les avoir présents dans ma bibliothèque et d’être consultables à tout moment.

                        J’aime aussi le plaisir procuré par l’attente : je guette le facteur et attends fébrilement la date de livraison dans ma boîte aux lettres.

                        Mais ce plaisir est parfois gâché par des rayures où des pages cornées dues au transport.


                        Commentaire


                          Comme d hab café clope vapote discord fofo
                          je dois me préparer mais je profite du week end pour passer plus de temps sur fofo et vous lire
                          La vie est belle tout de même

                          Commentaire


                            Voilà le véritable fondement de l’athéisme moderne (qui est, en fait, un agnosticisme). Il est philosophique, dans sa racine ultime, et non scientifique.

                            (En souvenir de l’échange «tendu » que j’ai eu sur la fausseté du darwinisme sur ce forum)

                            Et, on le doit — bien sûr — à Kant (Critique de la raison pure, page 370) :

                            « Dans les questions de cause, de force, de substance et d’action, la philosophie sert au commencement à éclaircir les phénomènes obscurs, et à les réduire à des représentations simples. Mais quand enfin on est parvenu aux questions fondamentales, le rôle de la philosophie prend fin.

                            Comment quelque chose peut être cause, ou avoir une force, il est impossible de le comprendre jamais par la raison. Ces relations doivent finalement être prises de l’expérience.

                            Car la loi de notre raison consiste seulement en comparaisons selon l’identité ou la contradiction. Mais dans la mesure où quelque chose est une cause, il y a quelque chose qui est posé par quelque chose d’autre, et il n’y a pas moyen de trouver aucune connexion en vertu de l’identité.

                            Car, si je veux considérer la même chose, mais non pas comme une cause, il n’en résulte aucune contradiction, puisqu’il n’y a pas contradiction quand quelque chose est posé, à supprimer quelque chose d’autre.

                            Par suite, les concepts fondamentaux des choses comme causes, ceux de force et d’action, s’ils ne sont tirés de l’expérience, sont entièrement arbitraires, et ils ne peuvent être ni démontrés, ni réfutés. »

                            Il apparaît ainsi que l’existence n’est pas une détermination logique d’un objet par des principes formels, qu’elle ne peut être déduite analytiquement, mais qu’elle est donnée à l’esprit. (Roger Verneaux)

                            Kant développera sa pensée dans : « L’unique fondement possible d’une démonstration de l’existence de Dieu » en 1763.

                            (ahahahahah : il faut oser mettre un paragraphe de « La critique » de Kant)

                            Commentaire


                              Envoyé par Aristote Voir le message
                              Ce soir, j’hésite à faire une commande monstrueuse de livres. Cette passion m’est dévorante.

                              J’aimerais m’acheter :

                              1) « Introduction à l’optimisation » de Jean-Christophe Culioli. (En souvenir de mes études d’économie mathématique où je m’étais régalé)


                              2) « La géométrie élémentaire d’Euclide à aujourd’hui » d’Yves Coudène dans l’excellente collection : Calvage et Mounet. (Après m’être fait viré de l’administration territoriale, j’avais passé le Professeur des Écoles où j’avais été deux fois admissible ; à cette occasion, j’avais découvert l’axiomatique euclidienne)

                              3) « À la découverte des lois de l’univers » de Roger Penrose. J’aimerais approfondir ma connaissance en physique théorique après avoir lu la trilogie de Léonard Susskind : « Le minimum théorique ».

                              4) « Mathématiques à travers les siècles », deuxième tome, de Michel Garcia qui vient de sortir, toujours chez Calvage et Mounet. Je possède, déjà, le tome I.

                              Même si la lecture de ces ouvrages n’intervient que plusieurs mois après leurs achats, j’aime l’idée de les avoir présents dans ma bibliothèque et d’être consultables à tout moment.

                              J’aime aussi le plaisir procuré par l’attente : je guette le facteur et attends fébrilement la date de livraison dans ma boîte aux lettres.

                              Mais ce plaisir est parfois gâché par des rayures où des pages cornées dues au transport.

                              Je suis comme toi.

                              J'aime avoir des livres à lire. j'aime les commander et les attendre.

                              C'est du désir presque érotique.

                              Commentaire


                                Envoyé par Hermione Voir le message

                                Je suis comme toi.

                                J'aime avoir des livres à lire. j'aime les commander et les attendre.

                                C'est du désir presque érotique.
                                Oui, c’est VRAIMENT un désir très puissant chez-moi que je dois, sans cesse, réfréner, depuis tout-petit.

                                Je n’ai plus aucune sorte d’ambition : c’est vraiment le plaisir du livre.

                                Et, c’est vrai que c’est très érotique : une fois, le livre chez-moi, une sorte de contentement, de satiété proche de l’assouvissement et de la satisfaction sexuelle se produit avec, même, une légère dépression semblable à celle de la dépression post orgasmique.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X