Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Un bon investissement ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Un bon investissement ?

    je pense à m'acheter cette montre de la NASA qui contient de la poussière de MARS ....
    https://www.kickstarter.com/projects...tellar-red3721

    Elle est collector, mais je ne sais pas le nombre d'exemplaire, cela dépend de la quantité de ... poussière .. , je pense que si je la conserve soigneusement, d'ici une centaine d'année elle vaudra son pesant d'or .. ou de poussière ^^

    Vous en pensez quoi ?

    #2
    Envoyé par Drak' Voir le message
    je pense à m'acheter cette montre de la NASA qui contient de la poussière de MARS ....
    https://www.kickstarter.com/projects...tellar-red3721

    Elle est collector, mais je ne sais pas le nombre d'exemplaire, cela dépend de la quantité de ... poussière .. , je pense que si je la conserve soigneusement, d'ici une centaine d'année elle vaudra son pesant d'or .. ou de poussière ^^

    Vous en pensez quoi ?
    Si vraiment c'est de la poussière de Mars, c'est pas cher...
    Je suis un gros poids bien lourd

    Commentaire


      #3
      Envoyé par Azythum Voir le message

      Si vraiment c'est de la poussière de Mars, c'est pas cher...
      J'espère car je n'ai aucun moyen de vérifier !

      Commentaire


        #4
        Bon déjà, comment ils ont récupéré cette "poussière de Mars"???
        Car pour l'instant, aucune mission envoyée sur Mars n'a ramené ces fameux échantillons.
        Pour être plus précis, ces échantillons ne seront ramenés sur Terre qu'entre 2026 et 2031

        Alors d'où vient cette "poussière"?
        Bin je vais te le dire, des météorites, tout simplement.
        Mais est ce que les météorites utilisées sont elle vraiment des morceaux de Mars?
        Là encore, c'est flou.
        Car il faut qu'un truc se crash sur Mars assez fort pour envoyer de la matière dans l'espace, et qui a une infime possibilité de croiser la route de la Terre.

        Alors à part les analyses de la contenance des météorites qui peuvent se rapprocher de ce qu'on trouve sur Mars, et qui fait office de certificat d'origine, tu n'as aucune certitude sur cette "poussière".
        (Ils le disent bien dans la description de l'objet, que la poussière vient d'une météorite)


        Le meilleur exemple et la marque Spacefox (du youtubeur Amixem), qui propose des bracelet avec des matériaux provenant de météorites: https://www.spacefox.shop/fr/39-collision

        Voilà, voilà.... et je ne pense pas que cette montre gagne en valeur contrairement à une montre de luxe.
        C'est plus un objet promotionnel/ commémoratif pour un évènement avec tout les petits détails.
        SoundCloud: Fucking World Full Of Colors!!

        Commentaire


          #5
          Salut,

          Le premier modèle à 369 euros ne contient pas de poussière de météorites d'après le site masculin.com. Il faut taper sur celles à 449 minimum. Apparement, la poussière proviendrait d'une météorite martienne découverte en 2021, au nord de l'Afrique. En général, sur ce genre de produit, il doit y avoir des certificats d'authenticité fournis.

          Commentaire


            #6
            Coucou Cyrius !

            j'ai trouvé ça et cela proviendrait bien d'une météorite martienne https://creapills.com/nasa-montre-po...-mars-20220923

            Ok merci pour ton analyse !

            Commentaire


              #7
              J'en profite pour vous partager un article sur l'investissement dans les montres anciennes (de luxe) issu du magasin le revenu (abonné)
              Montres anciennes : bien choisir un modèle emblématique

              Montres vendues aux enchères
              La valeur de la montre dépendra de l'état qui doit se rapprocher le plus possible de l’état d’origine et de son ancienneté. (© Sotheby's/ Collectorsquare.com/Arcurial)
              Avec des cotes qui ont progressé en dix ans de quelque 30 à 100% voire plus, les modèles emblématiques des grandes maisons horlogères du XXe siècle font des étincelles. Même durant les mois de confinement, ce marché ne s’est pas écroulé, au contraire. A LIRE AUSSI


              «Il y a eu un engouement entre septembre 2020 et avril 2021, constate Hugo Page, expert auprès de la maison Osenat. Certains modèles, comme la Submariner et la Daytona de la maison Rolex, ont vu leur cote augmenter de 30% en quelques mois.» Et d'ajouter: «Acheter une montre, c'est faire un placement. Il ne rapporte rien, mais en choisissant un modèle emblématique on ne perd pas.» Rolex a plus que jamais la cote


              Parmi tous les modèles existants, cinq nés au XXe siècle arrivent en tête des préférences avec des cotations qui démarrent à 4.000 euros jusqu’à plus de 500.000 euros. La Submariner de Rolex fait partie de ces garde-temps dont les prix sont en perpétuelle hausse.

              «En dix ans, la côte de ces montres a progressé de près de 200%», constate Clotilde Rafine-Ricard, directrice du département horlogerie chez Collector Square.

              Lancée en 1953, elle est la première montre de plongée étanche jusqu’à 100 mètres. «Lorsqu’une montre existe depuis de très nombreuses années, on peut soit choisir les premières éditions, dont on connaît souvent le nombre de pièces produites, soit les dernières éditions avant la fin de la production», explique Romain Réa, expert en horlogerie auprès de la cour d’appel de Paris et PDG de la maison de ventes Antiquorum. Selon les millésimes les prix varient entre 10 000 euros jusqu’à plus de 500 000 euros pour les rarissimes premiers modèles.



              L’un des plus recherchés, la Comex, série spéciale destinée aux plongeurs, est parmi les plus chères avec les premiers modèles comme la 6204, et la 6538 portée par James Bond. Plus accessibles, les dernières éditions du modèle 5513 cotent entre 8.000 à 10.000 euros. Prévoyez le double pour l’un des deux modèles «verts»: le Kermitt ou le Ulk, très appréciés pour leur couleur originale pour la marque. Patek Philippe demeure une valeur sûre


              La Royal Oak d’Audemars Piguet est la première montre sport chic en acier née en 1972. Elle est reconnaissable à son cadran octogonal et aux vis laissées apparentes. Le modèle Jumbo 5402 est emblématique de ces années 1970. Pour les montres de cette époque un budget de 45.000 euros minimum est nécessaire et trois fois plus pour un exemplaire en platine.

              «Les amateurs recherchent la toute première série de 1972 et les déclinaisons des années 1980-1990 à quantième perpétuel, à squelette par exemple», explique Alexandre Ghotbi directeur du secteur montres, Europe continentale et Moyen-Orient de la maison de ventes Phillips.

              En ce moment, les modèles avec un cadran chocolat patiné ont le vent en poupe, de même que les modèles sans chronographe. En dix ans, la cote de cette sportive a été multipliée par 1,5. Dans le registre sportive chic, la Nautilus de Patek Philippe fait encore mieux que la Royal Oak, puisque sa cote a été multipliée par deux depuis 2011 selon Collector Square. La 5711, qui n’est plus produite, à cadran bleu vaut entre 100.000 et 120.000 euros.

              Un exemplaire à cadran vert a même été vendu 400.000 euros cet été. Le modèle 3800 plus petit, né dans les années 1980 est plus accessible. Comptez 20.000 euros (tout de même!). La Tank Cartier : un classique !


              Du côté des montres classiques, la Tank de la maison Cartier est intemporelle malgré ces 104 ans. Elle a été déclinée en or, platine, avec des cadrans blancs, de couleurs et peut être française, anglaise, américaine, chinoise, basculante, cintrée… Comptez un minumum de 1 000 euros et jusqu'à 8 000 euros pour un modèle Louis Cartier en or, l’un des modèles les plus recherchés.

              La Tank Crash, la Tank Solo, la Tank Française et la Tank Must des années 1980-90 sont aussi recherchées. Tout comme «la Tank américaine des années 1990 avec des chiffres bordeaux destinée au marché italien», précise Alexandre Ghotbi de Phillips. Intemporelle, sa cote évolue sans excès. «En dix ans, elle a progressé de 35%», constate Clotilde Rafine-Ricard.

              Même constat pour les montres Reverso de la maison Jaeger-LeCoultre, dont la cote progresse de 32% en dix ans selon Collector Square. Cette montre imaginée il y a quatre-vingt-dix ans pour les joueurs de polo est un classique que l’on trouve en acier ou en métal précieux. Le monde de l’horlogerie est en perpétuelle évolution, mais les innovations ne relèguent toujours pas aux oubliettes les garde-temps historiques.
              L’état de la montre est primordial


              La valeur d’une montre dépendra de l’ancienneté et de la conformité, c’est-à-dire de son état qui doit se rapprocher le plus possible de l’état d’origine, avec si possible sa boîte, ses papiers et sa notice. «Ce que l’on appelle le full set», explique Hugo Page de la maison de ventes Osenat. Le full set est incontournable pour les montres récentes. Ne pas l’avoir signifie une décote de 5 à 15%.

              Pour les montres anciennes, l’avoir est un vrai plus. Le bon ou le mauvais état peut justifier un écart d’estimation de 1 à 10. Il vaut mieux par exemple un cadran d’origine patiné plutôt qu’un cadran rutilant, ou un bracelet métallique d’époque plutôt qu’un neuf. Pour le mécanisme, il est en de même. Afin d’éviter d’avoir à faire d’importantes réparations qui pourraient influer sur la valeur, faites graisser et nettoyer votre montre régulièrement si possible auprès de professionnels travaillant pour la marque.

              Pour avoir des garanties sur l’authenticité, adressez-vous aux marchands et aux experts spécialisés, ils vous aideront à concrétiser votre achat, ils vous éclaireront sur l’histoire, sur le détail qui change et qui fera l’intérêt et la valeur de tel ou tel modèle. Surtout, ils vous confirmeront que votre montre n’a été ni trop restaurée, ni trop dénaturée.
              Quatre belles enchères

              Royal Oak (Audemars Piguet) de 1996.


              Modèle automatique en or rose et platine, à quantième perpétuel. Numéro 14 d’une édition limitée de vingt-cinq exemplaires. Adjugée 365.400 francs suisses (453.806,05 euros) par la maison Phillips les 8 et 9 mai 2021, à Genève.

              Tank Cintrée (Cartier), vers 1968.


              Modèle en or, avec son bracelet d’origine à boucle déployante en or numérotée et estampillée «EJ» pour Edmond Jaeger. Adjugée 81.250 francs suisses (75.587,80 euros) par la maison Phillips les 27 et 28 juin 2020, à Genève. Nautilus (Pateck Philippe) de 2017


              Éditée en 1.300 exemplaires pour son quarantième anniversaire. Modèle en or blanc et diamants, à chronographe automatique. Adjugée 487.500 francs suisses (453.806,05 euros) par la maison Phillips les 27 et 28 juin 2020, à Genève. Submariner Big Crown (Rolex), n° 6200, vers 1954


              Cette édition était étanche jusqu’à 200 mètres. Big Crown, car la couronne est plus large pour une meilleure étanchéité. Adjugée 596.000 francs suisses (554.806,99 euros) par la maison Phillips les 11 et 12 mai 2019, à Genève.

              Commentaire


                #8
                Après faut avoir les moyens pour investir

                Commentaire


                  #9
                  Hello,

                  Envoyer une lettre de 100g sur Mars, selon la Nasa coûterait exactement 16.140€, ils ont répondu à la demande d'un enfant britannique.

                  Commentaire


                    #10
                    Styler la montre

                    Commentaire


                      #11
                      Je regarde assidiument affaire conclue sur france 2 et pawn stars sur cstar et d'après ce que j'ai appris depuis que je regarde ces émissions, ce n'est pas une très bonne affaire cette montre. peut être qu'il y a un peu de poussière de météorite dedans mais ça ne vaut pas grand chose.

                      Y'a un truc qui faut savoir, c'est que quand on présente un objet comme collector, on en vend bcp et du coup, ce n'est plus rare donc plus un objet de collection.

                      Commentaire


                        #12
                        Envoyé par Drak' Voir le message
                        je pense à m'acheter cette montre de la NASA qui contient de la poussière de MARS ....
                        https://www.kickstarter.com/projects...tellar-red3721

                        Elle est collector, mais je ne sais pas le nombre d'exemplaire, cela dépend de la quantité de ... poussière .. , je pense que si je la conserve soigneusement, d'ici une centaine d'année elle vaudra son pesant d'or .. ou de poussière ^^

                        Vous en pensez quoi ?
                        Tu en feras quoi dans une certaine d'années pour peu qu'elle prenne de la valeur ? Tu l'achèterais pour la léguer à quelqu'un, ?

                        Commentaire


                          #13
                          La poussière de la Black Beauty c'est 10.000/15.000€ le gramme, l'or 24 carats c'est 54€. Du platine à 28€ ne veut pas le romanticisme ukrainien.

                          Commentaire


                            #14
                            Envoyé par Hermione Voir le message

                            Tu en feras quoi dans une certaine d'années pour peu qu'elle prenne de la valeur ? Tu l'achèterais pour la léguer à quelqu'un, ?
                            Je ne sais pas si j'aurais des enfants un jour, j'aimerais bien trouver quelqu'un déjà ^^ peut être à un membre de ma famille chez les petites cousins !

                            Sinon j'aimerais m'enrichir pour me payer une maison à la mer, mais je crois que c'est plus réaliste d'attendre que le niveau de la mer monte suffisamment jusque chez moi que d'attendre d'être riche sans rien faire

                            Commentaire


                              #15
                              Envoyé par Drak' Voir le message
                              ;
                              Je ne sais pas si j'aurais des enfants un jour, j'aimerais bien trouver quelqu'un déjà ^^ peut être à un membre de ma famille chez les petites cousins !

                              Sinon j'aimerais m'enrichir pour me payer une maison à la mer, mais je crois que c'est plus réaliste d'attendre que le niveau de la mer monte suffisamment jusque chez moi que d'attendre d'être riche sans rien faire
                              Mon grand père a travaillé toute sa vie pour se payer une maison à la mer, en Charentes, il en a profité 20 ans mais à l'époque, c'était plus simple pour obtenir un crédit, il suffisait d'avoir un cdi et les ens gagnaient mieux leurs vies que maintenant. Aujourd'hui, acheter c'est trop cher et louer c'est perdre de l'argent.

                              Quand je bossais, j'avais un collegue basque magouilleur qui se faisait du fric sur les brocantes.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X