Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Arrêt sur image

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Arrêt sur image

    Bonsoir à tous,

    D'abord je remercie l'administrateur de m'avoir ouvert la porte pour m'inscrire sur ce forum et échanger avec vous. J'étais inscrite il y a qq années chez ATOUTE mais je n'y suis pas restée longtemps car j'avais arrêté seulement 5,5 mois et ai repris depuis. Cet arrêt n'était pas particulièrement difficile car c'était suite à un choc où j'avais fait comme une forme de crise de spasmophilie et j'en avais marre de l'alcool. Ensuite un soir j'avais envie d'aller au restaurant et prendre un bon petit verre de vin rouge c'est ce que j'apprécie et c'est ce que je bois uniquement ou pratiquement à part du champagne à l'occasion. Je sais pertinemment que l'alcoolisme - peu importe le flacon - la maladie est là que l'on boive du whisky ou du vin rouge. Idem quelles que soient les quantités - on est tous différents- c'est l'intime conviction qu'on est accro qui confirme cette maladie.
    Il y a pratiquement 10 ans j'avais pris conscience d'une accoutumance qui allait crescendo et j'ai commencé à tenir un tableau de mes consommations.
    J'ai une vie plutôt agréable donc je sais que le problème ne vient pas de ma vie actuelle mais peut-être que le problème vient de mon vécu plus antérieur je ne sais pas.
    Je précise que dans ma famille au niveau de la fratrie on est très très sensible aux addictions et je ne suis pas la seule malheureusement.
    Au niveau de ma consommation je vais être franche avant je buvais 2 voire 3 verres de vin rouge après le travail entre 3 et 4 jours par semaine. On va dire que ça ne me posait pas de problème particulier. Évidemment un peu plus en soirée entre amis.
    Je n'ai jamais été alcoolisée au point de désagréable ou de perdre mes moyens au niveau du comportement donc là-dessus personne ne peut dire qu'il m'a vue minable ce n'est pas à ce niveau-là que j'ai cette dépendance mais c'est dans le fait de trouver du plaisir à siroter quelques verres après le boulot le soir.
    Avant je ne buvais pas le midi maintenant je ne refuse pas de temps en temps un ou deux verres lorsqu'on y a des repas entre amis c'est là que je me rends compte que ça en train de changer sérieusement.
    Et puis même le soir ça devient de plus en plus fréquemment je ne dépasse jamais trois quatre verres car je ne supporte plus après physiquement je n'ai pas non plus un gros gabarit lol.
    Mais je me rends compte quand même que le problème est en train d'empirer.
    Je suis de nature anxieuse et à côté de ça je mène une vie saine je ne fume pas j'ai arrêté il y a plus de 20 ans et je mange très sainement et côté sport c'est pas terrible je suis pas très fan mais bon on va dire que par rapport à ma cinquantaine il ne aut pas trop que je me laisse aller ...
    Autour de moi personne ne m'a fait de reproches même mon mari ne me dit rien il sait que j'ai pris conscience de cela depuis très longtemps mais pour lui comme je ne déborde jamais au niveau du comportement (et que je travaille beaucoup) il m'accompagne de temps en temps avec quelques bières ou qq verres de vin car on aime bien discuté ensemble Il a la chance de n'être jamais tombé dedans en tant que bon buveur occasionnel et c'est tant mieux !!
    Je précise que c'est quelqu'un de formidable intelligent et ne fait pas de déni vis à vis de moi ce n'est pas cela disons qu'il sait que je suis responsable et nos enfants ne m'ont jamais reproché quoique ce soit à part quelques observations en disant ah oui maman elle aime bien le vin rouge.
    En vacances ma cadette me rapporte une bonne de vin rouge en cadeau... et c'est vraiment pour me faire plaisir

    Mais moi je sais que ça évolue vers le haut J'aperote parfois du lundi au samedi !!!
    Je n'ai pas encore la volonté de passer en mode abstinent alors qu'il le faut
    Contrairement à avant j'ai perdu l'illusion de croire à la réduction durable.
    C'est un pas et le second c'est de venir vous.
    Pour l'instant je ne souhaite pas de csapa...
    J'ai besoin d'échanger ici avec vous dans la mesure du possible

    Ce soir c'est sans apéro
    J'ai bu 1/2 l de tisane et ça m'a calée

    Je tiens à exprimer ma sincère admiration à tous ceux qui ont arrêté et ceux qui sont en cours de le faire.

    Voilà je pensais faire une présentation courte mais je me suis un peu étalée

    Bonne soirée

    Clarence​


    Dernière modification par Clarence, 20 septembre 2022, 19h02.

    #2
    Bonsoir Clarence

    C’est bien que tu te sois un peu étalée, cela permet de mieux te connaître.
    Tu as un alcoolisme, il me semble, culturel. Nous vivons dans un pays où le vin est l’une des principales richesses, et le culte du vin est un savoir-vivre à la française, mondialement connu et apprécié. Il faut le comprendre.
    Après, il est possible que tu aies des fragilités personnelles, génétiques ou de fragilité physique.
    Pour ma part, je fonctionne par crise. C’est différent. Ce qu’un ancien d’Atoute appelait l’alcoolisme « dur » ou « sévère ». Et là, je n’ai plus de limite. J’ai été très loin dans ces crises, vois tu. Puis ensuite, une sobriété quasi sacerdotale. Puis rebelote.
    En ce moment, je suis sobre, mais limite. La frontière est fragile. Et peut se rompre à tout moment.

    Continues à partager avec nous. Nous ne sommes pas pas nombreux ici, mais tu auras toujours une réponse. Le sous forum Arrêter l’alcool est un sous forum du forum principal La Roue, dédié aux schizophrènes. Malgré tout, il y a toujours une écoute. Tu es entendue.

    Merci pour ta confiance et bon courage.

    Bonne soirée. 🌇

    Commentaire


      #3
      Bonsoir Clarence

      Merci à Aladin de t'avoir accueillie!

      Bravo pour ton avatar et merci d'avoir accepté la réunion Zoom par audio!
      mon blog

      https://allesroger.blog/blog/

      Commentaire


        #4
        Merci Aladin pour ton accueil

        Merci(re) Bip pour ta confiance également

        Oui ça fait écho ce que tu me dis Aladin. C'est ça : j'aime l'ambiance tout au autour de ce moment où je bois même si je n'hésite plus à me servir un premier verre vers 19:00 tout en lisant un article sur la tablette par exemple ... alors qu'avant je cherchais l'occasion pour provoquer le moment... bref je n'ai jamais dénié le fait que je sois tombée dedans incontestablement
        Génétiquement parlant ça ne fait aucun doute mais aussi une "sensiblerie" exacerbée...

        En revanche c'est la première fois (j'ai lu beaucoup sur l'alcoolisme pour tenter de comprendre et de m'éviter la descente aux enfers...il faut croire que seule la volonté le permet..en ce qui me concerne ...) Je n'ai jamais eu connaissance de ton type (je m'excuse sur l'expression) d'alcoolisme qui fait penser à une espèce de "stop and go" ?
        C'est fou car tu peux être sobre pendant une période signicative sans effort ? C'est bien cela ou j'ai mal compris ?
        C'est incroyable (si je puis me permettre) comme on peut toujours avec la même maladie avoir des formes différentes

        ​​​​​​
        C'est une bonne chose d'échanger même si l'écrit n'est pas ce que je préfère comme mode de communication. Je préfère parler à la base
        Mais je suis très contente de pouvoir partager ce qui m'empêche d'être sereine au fond de moi
        Il n'y a pas mieux que d'en parler avec des personnes qui souffrent du même PB.
        Ceux qui ne connaissent pas ce fléau ne peuvent pas profondément comprendre

        Sur ce bonne nuit 🌃 à plus tard 🙂

        Clarence

        Commentaire


          #5
          Bonjour


          Cette nuit j'ai mieux dormi
          Y a pas photo....
          lorsque j'aperote insomnie systématique après 4h de sommeil
          Aujourd'hui je vais essayer de faire sans apéro ce soir
          24h à la fois

          Bonne journée

          Commentaire


            #6
            Envoyé par Clarence Voir le message

            En revanche c'est la première fois (j'ai lu beaucoup sur l'alcoolisme pour tenter de comprendre et de m'éviter la descente aux enfers...il faut croire que seule la volonté le permet..en ce qui me concerne ...) Je n'ai jamais eu connaissance de ton type (je m'excuse sur l'expression) d'alcoolisme qui fait penser à une espèce de "stop and go" ?
            C'est fou car tu peux être sobre pendant une période signicative sans effort ? C'est bien cela ou j'ai mal compris ?
            Bonjour Clarence

            Non, pas exactement sans efforts. Il y a une période de sevrage assez douloureuse, mais j’utilise l’alcool comme psychotrope, si tu veux. Par crise. Pour calmer une souffrance. La crise va durer quelques jours, puis retour à l’abstinence….. C’est un cycle assez déprimant. Mais je suis en train de dépasser cela, du moins en pensée, pour le moment. J’essaie de lutter contre la peur, l’angoisse d’abandon.

            Passe une belle journée.


            Dernière modification par Aladin, 21 septembre 2022, 10h59.

            Commentaire


              #7
              Bonsoir Clarence

              Je comprends mieux en effet.
              Ce n'est évident pour quiconque manifestement 🫤
              On essaie tous d'arrêter cette emprise avec nos capacités intellectuelles et physiques...

              Bonne soirée tout de même

              Clarence

              Commentaire


                #8
                Hier j'ai craqué

                1 verre à déj au resto et 3 le soir...

                Ce soir nada pas envie

                C'est déjà moins que la semaine dernière

                Bonne soirée

                Commentaire


                  #9
                  Hello Clarence,

                  Je pense que ton addiction est, je pense te l’avoir dit, culturelle.
                  Imagine toi plongée au Pays des Amérindiens il y a quelques siècles,
                  ou ailleurs.
                  Tu es intoxiquée beaucoup plus culturellement que physiquement.
                  Mais, avec l’alcool ça va vite,
                  et tu as raison de te méfier.

                  Au plaisir de te lire de nouveau.
                  A +++


                  Commentaire


                    #10
                    Bonsoir.

                    ​​​​​​Alcoolisme mondain....alcoolisme fonctionnel....alcoolisme familial....alcoolisme chronique.....alcoolisme aigu....
                    De tous, je ne retiens que le mot "alcoolisme" au final.
                    J'ai rencontré des gens qui se trouvaient rassurés car n'avaient pas bu d'alcool pendant 3 jours, 10jours, 1mois.....rassurés car pas alcooliques du coup (?).
                    Ce que j'en retiens, c'est qu'à un moment où un autre, ils se sont posés la question de leur rapport à l'alcool.
                    Se demander si l'on a un problème avec l'alcool, n'est ce pas en avoir déjà un ?

                    Que l'on en soit au "simple" stade de dépendance "ponctuelle" psychologique ou au stade "plus avancé" d'alcoolo-dependance physique.....là encore je ne retiens qu'un seul mot : "dépendance".

                    Pour moi, la seule vraie question importante a été "pourquoi et pour quoi je bois ?"
                    L'arrêt de l'alcool dans la durée m'a
                    permis de pouvoir déjà me poser la bonne question et ensuite de pouvoir y apporter les réponses, mes réponses.

                    ​​​​​​​Bonne soirée....et un jour à la fois ! Hier, on s'en fout quelque part, c'est passé....seul aujourd'hui compte.

                    Commentaire


                      #11
                      Bonjour

                      Oui je suis tout à fait d'accord en tous points avec vous deux
                      Et ça fait du bien de le lire écrit par d'autres

                      Merci Aladin et Sahara

                      Bonne journée 🌞
                      Dernière modification par Clarence, 23 septembre 2022, 08h27.

                      Commentaire


                        #12
                        Envoyé par Clarence Voir le message

                        ​​C'est une bonne chose d'échanger même si l'écrit n'est pas ce que je préfère comme mode de communication. Je préfère parler à la base
                        Mais je suis très contente de pouvoir partager ce qui m'empêche d'être sereine au fond de moi
                        Il n'y a pas mieux que d'en parler avec des personnes qui souffrent du même PB.
                        Ceux qui ne connaissent pas ce fléau ne peuvent pas profondément comprendre

                        Sur ce bonne nuit 🌃 à plus tard 🙂

                        Clarence
                        Bonsoir Clarence.
                        Je me permets d’insister, peut-être lourdement. Bon, pas de nouvelles, bonnes nouvelles ? Je l’espère.
                        Bonne soirée 🌇
                        Bises

                        Commentaire

                        Chargement...
                        X